A l’heure où on a la possibilité d’avoir tout, tout de suite… A l’heure des blogs déco, des comptes Instagram aux intérieurs parfaitement rangés et à la pointe de la tendance, de Pinterest et de ses 1001 tentations… On a vite fait de lever les yeux de son téléphone et d’être déprimé.e en regardant autour de soi. Retour brutal à la vraie vie !
Parce qu’on n’a pas tou.te.s la fibre de la décoration intérieure, qu’on n’a pas envie d’y accorder tant de temps et d’énergie, qu’on n’a pas le budget pour s’offrir des pièces de créateurs, on peut se retrouver à envier ces photos parfaites que l’on voit défiler à longueur de journée. On complexe sur son espace de vie trop « commun » à notre goût, on finit par en être insatisfait et ne plus pouvoir le voir en peinture !
Alors certes, on pourrait choisir de s’en satisfaire ou de ne pas y accorder d’importance. Dire stop et déculpabiliser. C’est d’ailleurs ce que je recommanderais de faire dans un premier temps, du moins en partie. Car si c’est important pour vous, comme ça l’est pour moi, de vivre dans un environnement agréable et adapté à vos besoins, y consacrer un peu de temps et d’énergie ne pourra être que bénéfique.

Si comme moi, vous êtes un peu long.ue à la détente côté déco, vous trouverez ci-dessous mon expérience et quelques conseils, qui j’espère, vous aideront à vous sentir mieux chez vous ! Je vous assure que tout cela est bien moins superficiel qu’on pourrait le croire. L’aspect de notre intérieur est souvent le reflet de ce qui se passe dans notre tête et dans notre vie… Alors oui, si c’est le bazar chez vous, s’en occuper pourrait vous aider à y voir plus clair !

Cuisine redécorée avec un mini budget / Un bouquet de fleurs sauvages pour égayer le salon

Pour la petite histoire…

Quand on a emménagé, l’appartement était entièrement tapissé de papier peint pas franchement actuel, les finitions laissaient à désirer… Mais il était grand, lumineux, avec un balcon. On s’est dit : « Ça ira, on va repeindre et dans quelques semaines, on sera bien ». HAHAHA. Un an plus tard, on n’a pas fait tout ce qu’on aurait voulu. Mais vous savez quoi ? C’est OK !
Cette expérience m’a appris à laisser le temps au temps. Décorer, adapter un logement à ses besoins, tant pratiques qu’esthétiques, est selon moi un long processus. Parce que ce n’est pas mon métier, il a fallu du temps pour identifier les usages de chaque pièce, adapter la place des meubles à la circulation et à notre utilisation, se débarrasser du superflu, trouver ce qui nous manquait, remplacer au fil des mois, repeindre.
Il a aussi et surtout fallu trouver le temps et la motivation de s’atteler à toutes ces tâches qui, mises bout à bout, représentent un travail bien plus conséquent que ce que j’imaginais. Ajoutez à cela la peur de se tromper, les difficultés à prendre des décisions… On n’était pas sorti de l’auberge.
C’est donc enrichie de cette expérience que je peux vous donner quelques conseils, si vous aussi, vous souhaitez vous attaquer à redécorer votre chez-vous. On déculpabilise et on déstresse !

Tête de lit DIY en palettes… que j’aimerais remplacer par une tête de lit en rotin
(et le mur a été repeint en bleu-vert depuis !)

Mes conseils pour décorer SON ESPACE DE VIE sans prise de tête
  • Accepter de prendre le temps. En général, on n’obtient pas le résultat escompté tout de suite. Alors, testez, déplacez les meubles jusqu’à ce que cela vous convienne, avancez par petits pas. Soyez patients, surtout si vous voulez acheter de seconde main (car il faut attendre de trouver LA bonne affaire) ou si vous voulez fabriquer des choses maison. Promis, à la fin, la satisfaction n’en sera que plus grande !
  • Trouver son style. Quelles couleurs ? Quel style de meubles ? En plus de repérer, sur Pinterest par exemple, les ambiances qui vous plaisent, vous pouvez mixer, tester et vous faire votre propre avis. Un intérieur qui vous ressemble, avec des choses que vous aimez, c’est tout ce qui compte.
  • Établir un ordre de priorités des choses à faire. Ne vous fatiguez pas inutilement avec les petites tâches insignifiantes.
  • Prendre des photos au fur et à mesure, pour voir l’évolution et se rendre compte des efforts fournis
  • Ne pas trop s’encombrer l’esprit avec tout ça. Par moment, cela peut une source de stress, surtout quand on a l’impression que la to-do list à faire ne désemplit pas. D’où l’intérêt de documenter en photos pour voir la progression !

Exemple d’évolution sur plusieurs mois : enlever le papier peint, repeindre en blanc, puis en bleu, ajouter des cadres, changer les housses du canapé, les coussins, ranger la bibliothèque, ajouter des plantes et de la déco…

En pratique
  • Peindre en blanc (en sous-couche) avant de choisir de la couleur. Utilisez les testeurs vendus en magasin pour quelques euros, pour mieux vous rendre compte du rendu sur vos murs, de l’harmonie avec vos meubles. D’ailleurs, si vous avez la possibilité de repeindre avant d’emménager, foncez !
  • Utiliser la technique du papier kraft pour tester l’emplacement de cadres avant de les accrocher au mur : découpez des rectangles de papier kraft de la taille de vos cadres puis arrangez-les au mur jusqu’à ce que le résultat vous plaise. Remplacez-les ensuite un à un par les cadres.
  • Garder ce qui est vraiment utile et ce qui fait vraiment plaisir. Sélectionnez avec soin les objets qui vous entourent, n’encombrez pas trop l’espace (vous me remercierez au moment de faire la poussière).
  • Prendre le temps de chiner ou de faire soi-même plutôt qu’acheter neuf, si on en a envie. Pour une déco plus personnelle et authentique !
  • S’inspirer en vrai. Chez les autres, dans des cafés et restaurants… plutôt que sur les réseaux. Cela permet de visualiser ce que cela donne en conditions réelles, de voir de vrais espaces de vie.
  • Ne pas comparer ! Vous êtes uniques, votre intérieur aussi. Avec les petites imperfections qui font son charme ;)

Des petits changements, qui font pourtant la différence : cadre repeint en blanc pour plus de légèreté, changement des objets de déco, rangement de la bibliothèque, ajout d’un tissage mural (et une plante qui s’épanouit !)

Luminaire origami DIY , cadres enfin accrochés au mur après moult hésitations…

exemple de DIY déco facile et rapide !

5 Comments

  1. Cet article me parle ! Je voulais revendre notre maison car je ne m’y reconnaissais plus (bon et je voulais aussi démissionner et changer de région … Tant qu’à faire :)) Finalement on a décider de rester, mais j’ai exigé de revoir complètement la déco.

    Tu as raison, il faut prendre le temps, mais aussi savoir remettre en question les habitudes. Par exemple, je n’aime pas le canapé. Je trouve que c’est encombrant, on ne sait jamais comment le mettre … Du coup, j’ai envie de fauteuils profonds, où l’on peut se recroqueviller le temps de regarder un film … Je veux aussi éliminer les étagères de DVD (à la louche, on doit bien avoir 200/250 DVD) et les cacher. C’est trop moche :p

    Bref, j’ai listé sur une grande feuille (brouillon du traceur au bureau de mon mari, le truc est aussi grand qu’un lé de papier peint !!) absolument TOUT ce que je voulais, tant en matière de déco que d’idées d’aménagement et de réaménagement (comme les DVD, je n’aime pas voir le frigo dans la cuisine … oui je sais, je suis bizarre :p ) Et je me donne un an pour tout réaliser. Ca peut paraître court, mais j’ai besoin d’une deadline pour me tenir…

  2. Coucou, j’adore ton article . J’envisage de refaire toute les peintures et la décoration de mon intérieur car je ne m’y reconnais plus. J’ai envie de quelques chose de plus slow et plus minimaliste. Ton article va du coût m’être utile pour organiser tout ça. Et en plus ça me permet de me rappeler qu’il faut que je me laisse le temps de tout faire. Et qu’il faut que j’avance à mon rythme, car j’ai un gros défaut quand j’ai une idée en tête j’ai tendance à tout vouloir tout de suite lol. J’aime beaucoup l’astuce du papier kraft, je n’y aurai pas pensé :)

    • Je suis un peu comme toi Laurence, ne t’inquiète pas ;) Il peut m’arriver de manquer de patience, et du coup, d’être frustrée quand ça ne va pas assez vite à mon goût… En plus d’en faire une fixation ! J’espère que cet article t’aidera alors et je te souhaite une bonne rénovation !

  3. Excellent billet et superbe intérieur… je découvre que je fais de la slow déco sans le savoir (je ne connaissais pas ce concept).
    Au bout de 9 années, je n’ai toujours pas trouvé certains luminaires, ou tapis, je cherche des objets spécifiques dans des bric à brac, que je ne trouve pas, (mais j’attends le jour où…), j’en cherche d’autres en plusieurs exemplaires, comme pour une collection de miroirs que je souhaite mettre sur le mur de notre salon. Je fabrique quasi tout les objets déco de mon intérieur, et n’achète rien à la mode, sauf si je sais que je le garderai plusieurs années. Bref, je crée mon nid, petit à petit, comme toi, et ce que je constate, c’est que nous avons des intérieur « hors du commun », dans le sens ou ça ne ressemble à rien d’autre ailleurs, comme on peut le voir sur insta, et moi j’aime ça!

    • Merci Sandrine, venant de toi, le compliment me va droit au cœur ! Je ne sais pas s’il existe vraiment un concept de slow déco, en tout cas, on dira que c’est du « slow living » appliqué à la déco ;)
      Tu me rassures avec ton expérience, ici aussi, les luminaires c’est la cata. C’est sûr que faire soi-même ou chiner des objets, cela apprend la patience ! Vive les intérieurs uniques ! :)

Write A Comment