En ce moment, c’est la pleine floraison du lilas. Si vous avez la chance d’en avoir dans votre jardin ou dans un parc près de chez vous, impossible que vous restiez insensibles à son enivrant parfum. Il y a encore quelques années, je n’aurais jamais pensé que l’on pouvait aussi profiter de ce parfum… gustativement. Et oui, les fleurs de lilas sont comestibles ! Quoi de mieux pour mettre le printemps dans son assiette, même en temps de confinement ?
Je vous propose donc aujourd’hui non pas une, mais trois recettes autour du lilas ! Si vous n’en avez pas sous la main, je pense ne pas me tromper en vous disant que vous pouvez reproduire ces recettes avec la plupart des fleurs comestibles (pétales de roses, violettes, primevères, fleurs de sureau…).

Avant tout, débarrassez le lilas des éventuelles petites bêtes ou poussières. Rincez-le si vous le souhaitez, mais laissez-le bien sécher avant de poursuivre. Détachez toutes les fleurs à la main, une par une.

Sucre de lilas

Rien de plus simple pour cette recette ! Dans un petit bocal, placez du sucre en poudre et des fleurs de lilas en couches successives. Laissez le lilas parfumer le sucre pendant 2-3 jours, en remuant chaque jour, puis tamisez pour ne récupérer que le sucre. Laissez le pot ouvert quelques jours pour que le sucre sèche.
Consommez le sucre tel quel ou utilisez-le pour parfumer des pâtisseries.

Fleurs de lilas cristallisées

Battez un blanc d’œuf en neige, trempez légèrement les fleurs de lilas dedans, éliminez l’excédent puis tapotez-les dans le sucre. Laissez sécher complètement sur une feuille de cuisson, dans un endroit sec et un peu chaud. Stockez dans un petit pot.
Ces petits bonbons sont délicieux dégustés tels quels, ou pour décorer un gâteau tout en apportant du croustillant !

Limonade au lilas

Dans un grand bocal parfaitement propre, placez 75 cl d’eau et 75 g de sucre roux (ou de miel). Quand le sucre est dissout, ajoutez une belle poignée de fleurs de lilas, 1 cuillère à café de vinaigre de cidre bio, 1 petit citron coupé en tranches, et 2 figues séchées coupées en deux. Recouvrez d’une étamine ou d’un tissu fin et maintenez avec un élastique. Ce tissu va permettre à la fermentation d’avoir lieu, tout en protégeant le breuvage des insectes ou de la poussière.
Laissez macérer au soleil pendant 4-5 jours, en remuant bien chaque jour.

EDIT : à J+3, quand les premières bulles se sont formées, j’ai enlevé les fleurs de lilas pour éviter qu’elles ne développent de l’amertume et que le mélange « respire » mieux.

Quand des bulles remontent à la surface, filtrez et embouteillez dans des bouteilles de limonade soigneusement nettoyées. Laissez fermenter encore 15 jours, puis dégustez ou conservez quelques semaines au frais.

4 Comments

    • Oui, de nombreuses fleurs peuvent se prêter à ces recettes ! Rose, sureau, violettes, coucous… ou pourquoi pas de la menthe aussi. Bonnes expérimentations !

  1. Merci pour ces belles découvertes, je connaissais avec des fleurs de sureaux mais j’ai jamais pensé au lilas! Merci

    • Oui ça change ! Une limonade au sureau est en cours… la fermentation avec les fleurs de sureau fonctionne super bien, car elles sont naturellement riches en levures sauvages ;) et elles sont très parfumées ! Avec le lilas, le parfum est plus délicat.

Write A Comment