Si vous vous demandiez où j’étais passée ces derniers mois, voilà la réponse : je me constituais une nouvelle garde-robe (entre autres choses)…

Il y a environ 3 ans, j’ai commencé à changer ma façon de consommer. Sans avoir jamais été une énorme consommatrice, j’ai toujours aimé les vêtements et j’avais une garde-robe bien (trop) remplie. Comme beaucoup d’entre nous, j’imagine. Car je vais vous avouer une chose : autant j’ai tendance à trouver extrêmement futile le fait d’accorder autant d’importance à notre apparence, autant je ne peux m’empêcher d’aimer les vêtements. Pour leur beauté, pour leurs matières, pour les savoir-faire qui se cachent derrière eux, pour ce qu’ils disent sur nous aussi, qu’on le veuille ou non. 

Ce changement de mode de consommation a coïncidé avec une période où j’ai commencé à travailler à la maison (et aussi celle où j’ai appris à coudre). Résultat : mon uniforme s’est transformé en jean-pull confortable et je ne ressentais ni l’envie, ni le besoin de faire plus d’efforts pour m’habiller. J’ai largement trié les vêtements de ma penderie et n’ai gardé que ceux que je portais le plus (avec quelques extras, tout de même). Parallèlement, j’ai quasiment arrêté d’acheter des vêtements neufs et je me suis cousu de nombreuses pièces à motifs, qui ne me correspondaient pas ou qui n’allaient avec rien d’autre dans ma penderie, sur des coups de tête. Quasiment 2 ans plus tard, le constat était sans appel : beaucoup de mes vêtements, qui pour la plupart avaient de nombreuses années et provenaient de la fast fashion, étaient trop usés et trop datés ! Et puis, en recommençant à travailler à l’extérieur, j’ai eu de nouveau l’envie de porter autre chose que mon uniforme habituel. Alors voilà, il a fallu se rendre à l’évidence : ma garde-robe n’était plus adaptée, et j’avais besoin de nouveaux vêtements. Mais pas question de faire les magasins pour en acheter des neufs !

Je voulais donc aujourd’hui vous partager ma méthode testée et approuvée pour se réconcilier avec son dressing, tout en respectant ses valeurs. Avec de la patience, des achats de seconde main, et des pièces faites-main, il est tout à fait possible de se constituer une garde-robe à son goût, pratique, confortable, mais aussi écologique et durable, sans craquer son PEL en se tournant vers la mode éthique et responsable (même si celle-ci a aussi ses avantages !)

Cette méthode répond à plusieurs problématiques : diminuer le nombre de vêtements de sa garde-robe, s’habiller plus facilement le matin sans se dire qu’on n’a rien à se mettre, éviter les achats compulsifs, se coudre des pièces dont on a réellement besoin et qu’on va vraiment porter, trouver un style qui nous plaît. Allez, c’est parti !

1. Créez un board d’inspiration sur Pinterest

Dans un premier temps, il est important de visualiser le style, les pièces, les couleurs, ou encore les matières que vous aimez et qui vous vont, au teint et morphologiquement. Pour cela, un board Pinterest vous sera d’une grande aide ! Remplissez-le sans trop vous poser de questions, puis analysez-le dans un second temps. Vous apprendrez sûrement des choses sur vos goûts, dont vous n’aviez pas encore conscience. Attention de ne pas trop vous laisser influencer par les tendances, pensez à des pièces intemporelles et que vous appréciez depuis plusieurs années.

2. Ne négligez pas le confort

Êtes-vous plutôt à l’aise en robe et en jupe, ou êtes-vous plutôt de la team pantalon ? Quel type de pantalon préférez-vous, ample ou près du corps ? Quelles sont les pièces de votre garde-robe que vous portez le plus souvent ? Ce dernier point est une bonne indication des vêtements dans lesquels vous vous sentez le plus confortable.
Si besoin, faites une séance d’essayage et voyez dans quelles pièces vous vous sentez le plus à l’aise. Tenez-en compte dans votre « liste » de pièces rêvées, car au quotidien et sur le long terme, ce sont finalement ces pièces confortables que vous porterez le plus souvent. C’est d’ailleurs ce facteur qui explique souvent pourquoi certaines pièces restent au fond du placard, alors qu’on les adore !

3. Réfléchissez à vos besoins

Maintenant que vous savez ce que vous aimez et ce dans quoi vous vous sentez à l’aise, il est temps de réfléchir au nombre de chaque pièce (haut, bas, manteaux, vêtements de sport, etc.) dont vous avez réellement besoin au quotidien. On a tou.te.s tendance à avoir plus de vêtements que nécessaire. En général, nous portons 20 % de notre garde-robe 80% du temps. Alors faites une liste plus ou moins exhaustive du nombre de pièces dont vous avez besoin, en fonction de vos activités et de votre mode de vie. Bien sûr, cette liste n’empêche pas de se faire un ou deux petits plaisirs en plus !

4. Faites du tri dans votre garde-robe actuelle

Sortez de votre placard toutes les pièces inscrites sur votre liste ou s’approchant du board d’inspiration que vous possédez déjà. Vous allez peut-être en redécouvrir certaines. C’est aussi l’occasion de voir comment les assembler entre elles. On a souvent l’impression de ne rien avoir à se mettre, ou que rien ne va avec rien… Mais en fait, c’est surtout à cause de toutes ces pièces inutiles qui polluent notre dressing !
Identifiez également les pièces que vous aimez mais qui sont usées et qui demandent d’être réparées ou remplacées.
Triez le reste et séparez vous-en sans regret ! Vous pouvez, au choix : vendre ces vêtements, les échanger avec des copines, les donner à une association, les déposer en bac d’apport volontaire…

5. Établissez une liste (et essayez de vous y tenir… sans pression)

À partir de toutes ces infos, établissez une liste des pièces manquantes à votre dressing rêvé, des pièces à remplacer, et des pièces à réparer ou transformer. Vous avez maintenant le choix : les trouver de seconde main, les coudre, ou encore les tricoter vous-mêmes.
N’hésitez pas à les dessiner pour les visualiser et penser à tous les petits détails. Pour une garde-robe durable, autant que vos vêtements vous satisfassent pleinement.

Maintenant, prenez votre temps, car en réalité rien ne presse ! Cousez ou tricotez en fonction de la saison, remplacez les pièces abîmées au fur et à mesure, faites des trouvailles au fil de vos virées en brocantes ou en friperies. Votre liste sera là pour vous aiguiller et vous éviter de vous éparpiller face à des « coups de cœur ».

6. Choisir des pièces durables et en prendre soin

Qu’il s’agisse de pièces de seconde main, ou de pièces que vous allez coudre vous-mêmes, choisissez-les de qualité, durables et solides, autant que faire se peut. En couture et en tricot, soignez les finitions, choisissez des matières résistantes… Faites aussi des toiles avant de vous lancer, pour être sûr.e.s que le vêtement vous ira (c’est mieux, quand même) !
Prenez soin de vos pièces handmade (et des autres aussi) : en général, quand on a passé plusieurs heures sur une pièce, on en prend beaucoup plus soin qu’un t-shirt payé 5 euros dans une grande enseigne… Un petit reprisage par-ci par-là permet de prolonger leur durée de vie. Enfin, respectez les indications de lavage.

Top et jupe-culotte cousus-main (Top : patron Freja issu du livre Homewear par Slow Sunday Paris, Jupe-culotte : patron La désinvolte par Popeline et linon)

Et voilà, vous êtes habillé.es de la tête au pied avec des pièces qui respectent bien plus l’environnement et qui vous correspondent !
Je compte revenir très bientôt avec un article dédié à mes astuces pour coudre en mode zéro déchet – et pas trop cher. À très vite !

D’autres inspirations pour un dressing raisonné :

1 Comment

  1. Bonjour Bonjour.
    J’avais votre blog en favoris dans un dossier sobrement intitulé  » Blog » car j’avais enregistré votre article sur les cadeaux fait mains.

    Je trouve cet article très intéressant. Merci pour ces précieux conseils.
    Je suis également en train de me constituer une garde robe minimaliste mais je piétine encore.

    J’ai commencé il y a un an par faire un grand tri. Et je suis actuellement en train de voir si ce que j’ai me conviens tout en respectant en parallèle mon objectif non officiel « rien de neuf ».

    Je me note l’idée du Board d’inspiration car je pense que ça va me permette d’avoir une vue d’ensemble sur ce que je veux.

    Très bonne journée et à bientôt

    Aurélie

Write A Comment