Les voici, les voilà enfin, les compte-rendus de nos vacances à Malte ! J’ai décidé de vous présenter l’île sous la forme de plusieurs visites à thème, et nous allons commencer par une des particularités de la capitale, la Valette, et des « trois cités », Isla, Bormla et Birgu : les fortifications.
Je vous présenterai plus tard Malte côté jardins, côté randonnées… et je n’oublierai pas de vous parler de Gozo et Comino, bien sur ! Sacré programme en vue, mais il y a tellement de choses à dire et à montrer sur ce pays… Et puis, je me suis dit qu’avec un classement par thèmes, tout le monde pourra y trouver son compte et aller voir directement ce qui l’intéresse.

J’ai l’impression qu’en France, on connaît assez peu de choses sur ce pays à l’histoire et à la culture pourtant si riches (et c’était mon cas avant d’y aller, d’ailleurs). Alors je vais essayer de vous résumer rapidement les choses, avant d’entrer dans le vif du sujet !

L’archipel de Malte est situé au Sud de la Sicile et il faut seulement 2h30 d’avion depuis Paris pour s’y rendre. Comme pour pas mal de pays méditerranéens, mieux vaut aller à Malte au printemps ou au début de l’automne, car en été il y fait très chaud et il y a évidemment beaucoup plus de monde.
C’est le plus petit état de l’Union européenne et aussi le plus densément peuplé. C’est un aspect qui m’a pas mal étonnée quand nous sommes arrivés, car je m’attendais à des paysages plutôt ruraux… Mais non, Malte est urbaine et bétonnée, surtout à l’est au niveau des villes de Sliema, Saint-Julian, et Paceville. Ce ne sont pas des villes que je recommanderais de visiter, mais c’est en revanche ici qu’il est le plus facile de trouver un logement, et que le réseau de bus est le mieux développé. Pratique comme point de départ, donc !

Pour en revenir aux fortifications, tout part de la position stratégique qu’a Malte sur la Méditerranée, à mi-chemin entre orient et occident. L’archipel a une histoire très complexe, rythmée par les convoitises et les occupations de diverses civilisations au cours de l’histoire. Ce qui n’a pour autant pas empêché les maltais de conserver leur très forte identité !

espace

titre-la-valette

Parmi ces occupations, une a laissé une empreinte très forte sur Malte : celle de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, un ordre hospitalier et militaire, qui était à l’origine consacré à la défense de Jérusalem. De 1530 à 1798, l’Ordre va transformer l’île, en commençant par s’installer à Birgu et délaisser Mdina, l’ancienne capitale. Les grands maîtres feront construire de plus en plus de fortifications pour se prémunir des attaques des Ottomans. C’est ainsi que sera construite la ville de la Valette, véritable bastion face à la Méditerranée.

Pour la petite histoire, Malte a même été française pendant 2 ans, de 1798 à 1800, lorsque Napoléon Bonaparte s’en empare et met fin au « règne » de l’Ordre de Saint-Jean. Il sera lui-même chassé ensuite par les britanniques, dont Malte restera une colonie jusqu’en 1964.

La Valette plaira donc aux férus d’histoire, mais aussi aux autres qui pourront flâner au gré de ses rues quasi monochromes et visiter ses innombrables monuments. Il est très facile de s’y repérer, car elle suit un plan en damier. Floriana, le faubourg de la Valette, mérite aussi le coup d’œil (particulièrement le jardin botanique, dont je vous reparlerai plus tard !).
Pour se rendre à la Valette, de nombreux bus (si ce n’est la totalité) s’y arrêtent, ou plus pittoresque, vous pouvez prendre un petit ferry de la compagnie Sliema ferries sur le port de Sliema, pour la modique somme de 1,50 € !

le fort Manoel, situé dans le Marsamxett Harbour qui sépare Sliema et la Valette

vue sur la Valette et les trois cités, véritable mâchoire défensive 

les fortifications de Birgu, vues depuis la Valette

espace

titre-trois-cites

Pour vous rendre de la Valette aux trois cités, il existe également des ferries de la compagnie Valetta ferries. Ils se trouvent sur le Waterfront et vous emmènent dans le port de Birgu.
Les trois cités, Isla, Bormla et Birgu, sont aussi connues sous les noms de Senglea, Conspicua et Vittoriosa. Comme beaucoup de villes maltaises, elles ont plusieurs noms qui témoignent encore une fois de la succession des occupations. On retrouve dans les trois cités une architecture très similaire à celle de la Valette, avec tous ces bow windows colorés. Elles sont en revanche beaucoup plus calmes que la capitale !

Au bout de la péninsule formée par Isla se trouve un petit parc qui offre une jolie vue sur la Valette et qui est très agréable en fin de journée. Et côté bonnes adresses, je vous conseille l’excellent restaurant italien Osteria Vé à Birgu (le tiramisu est dément…).
Voilà, je vous dis à très vite pour la suite !

4 Comments

  1. Je viens de tomber sur ton blog grâce à Hellocoton, et tes articles tombent à pic car je suis en train de préparer mon voyage à Malte, départ dans 10 jours ! J’ai hâte de découvrir la suite, en tous cas à la vue de ces photos, je suis pressée d’y être ! :)

    • Super, j’espère que mon article te sera utile pour préparer ton voyage alors ! La suite arrive bientôt ;) Bonnes vacances !!

Write A Comment