Vous le savez peut-être, car ce n’est pas la première fois que j’en parle : je me suis inscrite au défi « Rien de neuf » lancé par Zero Waste France en début d’année, qui consiste à… ne rien acheter de neuf en 2018 ! Ou du moins, à essayer au maximum de réduire ses achats neufs dans les domaines de l’ameublement, de l’habillement, de l’électronique, etc. Tout simplement en privilégiant l’occasion, la location, le DIY (ou encore mieux : en n’achetant pas ce dont on n’a pas vraiment besoin). Les beaux jours arrivant, j’avais envie de végétaliser notre balcon et comme il n’est pas bien grand, il me paraissait judicieux d’utiliser des jardinières, ou plutôt des « balconnières », pour ne pas trop encombrer l’espace. Seulement, je n’en ai trouvées ni dans les vide-greniers, ni chez Emmaüs, ni sur Le bon coin… Et je n’avais pas envie de passer mille ans à leur recherche, car nous avions plusieurs plants qui devaient être mis en terre rapidement. Qu’à cela ne tienne, deux petites palettes traînaient dans un coin de l’appartement et n’attendaient que d’être upcyclées en jardinières récup’ . En moins de deux heures, l’affaire était réglée et notre balcon prenait enfin des airs de printemps !

Ce qui est chouette avec ces jardinières, c’est qu’elles s’adaptent à tous les balcons et qu’elles sont repositionnables autant qu’on le souhaite. Elles sont peu profondes, donc plutôt adaptées à des plantes avec un système racinaire pas trop exigeant. En gros, n’y plantez pas des tomates ! Côté déco, vous pouvez tout aussi bien les peindre que les laisser brutes. Le bois des palettes est généralement traité et supporte bien les conditions extérieures.
L’idée était de n’utiliser que des matériaux que nous avions déjà sous la main : palette, lattes, corde, sac plastique, punaises… Mais mis à part la palette qui est indispensable pour ce DIY (et encore, quelques planches peuvent faire l’affaire), vous pouvez remplacer le reste du matériel par ce que vous trouverez et qui convient. A vous de jouer !

Pour créer des jardinières en palette, il vous faut :

  • une palette de dimensions adaptées à votre balcon
  • des planches de récupération (provenant de la palette) ou des lattes d’à peu près la même largeur que la palette
  • une scie égoïne
  • un marteau
  • des clous
  • une cale à poncer et du papier de verre
  • de la corde
  • un sac plastique ou de la bâche
  • des punaises ou des agrafes (il vous faudra alors une agrafeuse !)
  • optionnel : du vernis à bois pour extérieur, de la peinture

Tout d’abord, il va falloir séparer les parties de la palette qui nous intéresse : il s’agit des parties qui sont renforcées par des blocs de bois et qui forment déjà les côtés de la jardinière. Pour cela, sciez les planches verticales qui retiennent ces parties au reste de la palette. Selon les palettes, vous obtiendrez une jardinière avec un ou deux compartiments. Les planches peuvent aussi plus ou moins dépasser de la hauteur de la jardinière, ce qui n’est pas bien grave.

Retournez la jardinière, et clouez une ou deux planches en-dessous pour la refermer. S’il reste des petits espaces, ce n’est pas grave, au contraire : ils vont nous servir pour la suite. Poncez toute la jardinière pour enlever les échardes et adoucir les bords. C’est à ce moment que vous pouvez peindre et vernir la jardinière si vous le souhaitez.

Prenez deux longueurs de corde suffisantes pour suspendre la jardinière à votre balcon, et attachez-les à droite et à gauche de la jardinière. Utilisez les espaces entre les planches pour glisser la corde. Celle-ci doit faire au moins deux fois le tour d’un des bords de la jardinière. Suspendez la jardinière à la balustrade, en faisant plusieurs nœuds pour rendre l’attache solide.

Découpez un rectangle de sac plastique ou de bâche suffisamment grand pour recouvrir l’intérieur de la jardinière. Positionnez-le de sorte à protéger tous les côtés et à boucher les espaces vides, fixez avec des punaises ou des agrafes. Percez des petits trous dans le plastique à l’aide de ciseaux, pour permettre au surplus d’eau de s’évacuer. Il ne reste plus qu’à remplir les jardinières de terreau et à y planter fleurs, fraisiers, succulentes, ou ce que vous voudrez. Bon jardinage !

En face, ça pousse bien du côté du persil et de la menthe ! Qu’avez-vous semé ou planté cette année ?

 

12 Comments

  1. Super idée et superbe balcon! Ça va bien m’inspirer pour relooker ma terrasse :) Je plante énormément de choses cette année, le jardin prend forme!

    • Super, c’est tellement apaisant de jardiner ! Même sur un tout petit espace, je trouve qu’il n’y a rien de tel pour se détendre à la fin de la journée :)

  2. Coucou Amandine ! Vraiment sympa ces petites jardinières ! Les palettes c’est une source d’inspiration sans fin ;)! Belle journée !

    • Merci à toi, n’hésite pas à m’envoyer une photo de tes réalisations, ça fait toujours plaisir de les voir :)

  3. Quelle riche idée ! J’adore le concept et c’est vraiment joli, cela met les végétaux en valeur, bien plus que dans un contenant en plastique ! Bravo :)

Write A Comment